La transition digitale dans le secteur du BTP

La transition digitale dans le secteur du BTP

Au fil des années, le digital a su se faire une place dans la majorité des secteurs économiques, jusqu’à en devenir essentiel.

Mais alors, qu’en est-il aujourd’hui dans le secteur du BTP ?

infographie esiris group

L’ère du digital pour les acteurs du BTP

Le 16 mars 2020, et ce durant tout le premier confinement en France, 80 à 90% des chantiers ont été mis en suspens. Beaucoup d’entreprises se sont retrouvées face à une situation inédite : l’arrêt total de leur activité.

Face à cela, les dirigeants ont dû se réinventer et se tourner vers la digitalisation de leur activité. A ce jour, et d’après une étude récente, « 72% des entreprises de la construction se disent prêtes pour une transformation numérique et considèrent la transformation numérique comme une priorité pour conduire les changements nécessaires en matière de processus de collaboration, de rentabilité et de productivité des chantiers, de modèle commercial et d’écosystème d’information. »

Les entreprises du secteur du bâtiment et des travaux publics, longtemps en retard en matière de transition digitale, ont donc aujourd’hui pris conscience des bénéfices apportés par le numérique.
Cette digitalisation est, et d’autant plus depuis la crise du Covid-19, un atout majeur pour les acteurs du marché. Elle permet d’accroître leur activité, de se développer efficacement grâce à de nouveaux outils et de dynamiser considérablement la croissance même du secteur du BTP.

Les enjeux de la digitalisation du BTP

Les outils numériques facilitent grandement le partage rapide et simultané des documents propres aux chantiers entre tous les acteurs concernés. Les échanges sont aussi facilités, permettant d’accélérer nettement l’avancée des travaux, de travailler en temps réel et à distance. Ainsi, les réunions de chantier tendent à se dérouler de plus en plus en visioconférence.

Nous pouvons également soulever un autre constat : les conditions de travail sont améliorées grâce à la transition numérique. Le secteur du BTP est reconnu pour avoir l’un des taux les plus élevés d’accidents du travail. Les avancées technologiques proposent ainsi des solutions aux enjeux de sûreté dans l’exécution des travaux. Géolocalisation et réalité virtuelle sont ainsi fortement utilisées par les entreprises de bâtiment et de travaux publics afin de déterminer, notamment, une zone à risque ou de simuler des situations réelles sur le terrain, sans pour autant mettre en danger leurs salariés.

L’objectif est aujourd’hui clairement défini : le secteur du BTP souhaite prévenir l’intégralité des risques d’accidents grâce aux outils digitaux.

Le BIM, essentiel pour une transition digitale réussie dans le monde du BTP

Acronyme anglais de « Building Information Model » (« Modélisation des Informations du Bâtiment » en français), le BIM est au cœur de la transformation digitale du bâtiment.

Utilisant une maquette numérique 3D, ce processus de modélisation permet d’imaginer et de concevoir un ouvrage. Il offre la possibilité aux divers corps de métiers de visualiser le projet final en amont des travaux et de tester la viabilité des matériaux et de certains éléments tels que les variantes énergétiques, les analyses structurelles, etc. Grâce au BIM, les échanges sont favorisés et la collaboration est renforcée entre les différents acteurs du projet. Qu’il s’agisse du maître d’ouvrage, du bureau d’étude ou de l’entreprise elle-même, chaque intervenant peut, et ce tout au long du projet, apporter sa contribution.

En clair, le BIM permet un suivi rigoureux dû à une communication plus fluide entre les acteurs du projet, une diminution des erreurs grâce à une meilleure anticipation, de réduire considérablement les coûts de production et de respecter les nouvelles normes environnementales.

Face à la situation actuelle et inédite que nous connaissons, Esiris Group est, à ce jour, dans une démarche d’innovation et de changement face à ces nouveaux outils digitaux.