Contrôle
de voirie

Le contrôle des travaux de voirie constitue une activité historique d’ESIRIS GROUP, qui découle naturellement des métiers de la Géotechnique qui prédominent dans le groupe.

Il est sous-entendu ici le contrôle des enrobés (et éventuellement des enduits superficiels).

Définition :

Le contrôle des travaux de voirie fait partie intégrante des métiers de l’Ingénierie routière.

Comme dans tous les contrôles de travaux, celui de la voirie concerne aussi bien la qualité des matériaux que leur mise en œuvre.

  • Contrôle externe : il est effectué à la demande de l’entreprise par une société tierce afin de valider, sur certaines phases, le contrôle interne de cette même entreprise.
  • Contrôle extérieur : il est demandé par le maître d’œuvre afin d’effectuer des contrôles inopinés devant valider ou infirmer le contrôle externe de l’entreprise.

Nos missions :

De par son indépendance, ESIRIS GROUP intervient dans le cadre des contrôles externes et extérieurs, sans que ces contrôles, de par son éthique, ne soient simultanés dans le cadre d’un même projet.

ANALYSE DES DOCUMENTS PRODUITS PAR L’ENTREPRISE

  • Plans d’assurance qualité,
  • Plans de contrôle,
  • Fiches techniques des produits proposés par les entreprises,
  • Analyses des variantes et des notes de calculs,
  • Analyses et vérifications des études et formulations de matériaux (sols et graves traités aux liants hydrauliques, GNT…),

AUDIT DES CENTRALES D’ENROBÉS

Selon des fréquences retenues, il sera procédé à des visites et audits des centrales d’enrobés. Les contrôles concernent en général :

  • Les installations de production : étalonnage et réglage,
  • Les matériaux : avant et après élaboration,
  • Les aires et les conditions de stockage.

CONVENANCE

Permet de lever les imprécisions contenues dans les documents techniques de réalisation, en adaptant les ateliers et les procédures de mise en œuvre aux caractéristiques des matériaux (enrobés bitumineux et enduits superficiels).

Les conditions de réalisation des convenances sont régies par les guides techniques LCPC :

  • Convenance de fabrication: permet de contrôler l’homogénéité de la centrale et s’assurer de sa capacité à fabriquer un mélange donné,
  • Convenance de mise en œuvre (NF P 98-150-1): permet d’adapter les conditions du site aux études techniques.

CONTRÔLE DE CONFORMITÉ DES MATÉRIAUX

Par échantillonnage et de façon inopinée il est procédé à la caractérisation des matériaux mis en œuvre afin de vérifier leur conformité vis-à-vis des prescriptions du marché.

  • Classification GTR : NF P 11-300
  • Caractéristiques mécaniques des graves et granulats : NF EN 13242
  • Caractérisation des liants hydrocarbonés : pénétrabilité (NF EN 1426), point de ramollissement (NF EN 1427) et éventuellement indice de rupture d’une émulsion (NF EN 13075-1).

Ces essais, sans que la liste ne soit exhaustive, sont réalisés sur les stocks des centrales d’enrobés.

CONTRÔLE DE MISE EN OEUVRE

Des contrôles de mise en œuvre sont effectués de façon continue ou inopinément en fonction des demandes.

Ils concernent toutes les phases de mise en œuvre des enrobés :

  • Réception des supports : NF P 98-150-1
  • Températures : NF P 98-150-1
  • Pourcentage de vides : NF EN 12697-8 au Gammadensimètre et NF EN 12697-6 par mesure de masse volumique à la balance hydrostatique
  • Macrotexture : NF EN 13036-1
  • Epaisseurs des couches (NF EN 12697-36), par carottage,
  • Contrôle du répandage des enduits superficiels (test à la moquette et répartition transversale à la règle)

CONTRÔLE DE FABRICATION

S’effectue par prélèvements d’enrobés en sortie du finisher. Le contrôle consiste en la vérification de la conformité du produit vis-à-vis de la formule contractuelle.  

CONFORMITÉ DES LOTS

Un avis est donné sur la conformité de chaque lot (journalier par exemple) à partir des épreuves de conformité (fabrication et mise en œuvre).

Les cas échéants, des actions correctives et/ou préventives sont proposées.

DIAGNOSTIC AMIANTE ET HAP SUR ENROBE

Le diagnostic amiante et Hydrocarbure Aromatique Polycyclique (HAP) dans les enrobés se déroule de la façon suivante :

  • Dans un premier temps, le diagnostiqueur doit déterminer la présence ou non d’amiante dans les enrobés concernés, en croisant différentes informations : date de construction de la voie, formulation des matériaux utilisés, etc. Cette première phase peut suffire à exclure de façon certaine la présence d’amiante. Les travaux peuvent alors débuter sans aucune disposition particulière.
  • Si l’absence d’amiante n’est pas avérée, des prélèvements des différentes couches de la chaussée doivent être réalisés. Le nombre de carottages à effectuer varie selon l’homogénéité de la chaussée : deux carottages suffisent pour une chaussée homogène, sinon un prélèvement tous les 200 m minimum est nécessaire.
  • Le diagnostic HAP a pour objectif, sur la base de prélèvements d’enrobé et d’analyses en laboratoire, de vérifier la teneur en HAP. En cas de présence de HAP en teneur élevée (actuellement 50 mg/kg), le donneur d’ordre restreindra ou exclura la possibilité de réutilisation des matériaux.

L’activité « Contrôle des terrassements » s’appuie sur l’ensemble des moyens du groupe et en particulier :

Moyens humains

  • 6 Ingénieurs et experts en chaussées et terrassements
  • 30 ingénieurs et experts en géotechniques
  • 10 techniciens « auscultation et contrôle »

Moyens techniques :

  • 2 Ateliers « Géoradar » Routiers, pour la reconnaissance continue des structures de chaussées
  • Nombreux ateliers de carottage de chaussée
  • Des gammadensimètres pour les mesures de compacités et des pourcentages de vides dans les enrobés,
  • Des kits de mesures de la macrotexture à la hauteur au sable,
  • Plusieurs ateliers de mesure de la déflexion à la poutre de Benkelman
  • Laboratoires de contrôle de fabrication des enrobés (extraction à la méthode de Rouen). Dans ce cas précis et dans le cadre de sa politique QSE, les procédures de sécurité sont clairement énumérées et identifiées dans le document unique de sécurité (gestion, stockage et rejet du Perchloéthylène).

Moyens Informatiques

  • Un ensemble de logiciels de calcul et de modélisation géotechnique

Moyens documentaires

  • Dans un souci de maintien de la fiabilité de ses mesures et essais, ESIRIS GROUP a mis en place une veille réglementaire auprès de l’AFNOR.
  •  

Siège

8-10 Rue des Chênes Rouges

91580 ETRECHY

Pour voir l'ensemble de nos agences ...

Tél : 01 69 58 29 58

group@esiris.fr