Essai
géophysique

ESIRIS GROUP réalise au quotidien des essais géophysiques de surface ou en forages. Ces essais non-destructifs et plus faciles de mise en œuvre sont complémentaires aux autres techniques de reconnaissance de sols.

Définition :

Les essais géophysiques regroupent différentes méthodes mesurant les paramètres physiques des sols et des roches (vitesses de propagation d’ondes élastiques, densité, résistivité…). Les mesures peuvent se faire depuis la surface (au contact du sol ou de l’eau), dans l’air ou dans les forages. Traités, interprétés et combinés, les résultats de ces mesures permettent d’identifier la nature des sols et des roches et de leur contenu ainsi que la géométrie du sous-sol.

Nos missions :

La recherche de cibles détectables par les méthodes géophysiques

Les objets (ou cibles) que l’on peut rechercher sur les sites en employant des méthodes géophysiques sont :

  • Les cuves, citernes, fûts et réseaux,
  • Les engins explosifs,
  • L’étendue des enfouissements de déchets.

Les investigations géophysiques peuvent également être en mesure d’apporter des informations sur la géologie de l’encaissant.

RECHERCHE ET GEODETECTION DES RÉSEAUX (ET CONDUITES)

ESIRIS GROUP est en mesure de vous proposer un marquage piquetage au sol de vos réseaux, que ce soit des réseaux sensibles ou non. Nous vous proposons un marquage en classe A dans la mesure du possible, avec la position, la profondeur et la nature des réseaux. La détection de réseaux permet un repérage de ces derniers en méthodes non-intrusives. Il n’est donc plus nécessaire de faire des sondages ou autres pour trouver les réseaux.

ESIRIS GROUP permet à ses clients d’avoir des plans géoréférencés en coordonnées X, Y et Z de leurs réseaux en classe A. Nous fournissons les plans des réseaux enterrés dans la zone de travaux afin de confirmer les DICT et de trouver des réseaux non indiqués sur ces dernières. Nous vous fournirons des plans de vos réseaux sous format DWG, DGN ou PDF.

SÉCURISATION PYROTECHNIQUE

Deux types de pollutions sont à distinguer : celles résultant des faits de guerre ou « pollution historique » et celles liées aux activités opérationnelles des armées. Les moyens de détections utilisés par ESIRIS Group sont de 3 types :

  • La magnétométrie multi-sondes
  • Le géo-radar de surface multi-antennes
  • L’électromagnétisme

Chacune de ces méthodes peut être utilisée en fonction des typologies de munitions recherchées, des profondeurs d’enfouissement possibles, de la composition du terrain et de l’environnement de ce dernier.

Nos diverses techniques :

ESIRIS GROUP est en mesure de proposer à ces clients les prestations suivantes :

RÉSISTIVITÉ ELECTRIQUE

La méthode repose sur la mesure de la résistivité électrique qui caractérise la capacité du sous-sol à s’opposer au passage du courant électrique. Sa connaissance permet d’appréhender la structure et la lithologie du sous-sol. En effet, en fonction de la nature du sous-sol, la valeur de résistivité peut-être très différente mais aussi en fonction de la teneur en eau la réponse va pouvoir varier, ce qui fait de la résistivité un bon paramètre pour étudier les processus hydrologiques dynamiques.

SISMIQUE DE RÉFRACTION

La sismique réfraction a pour objectifs principaux la caractérisation de l’état physique des diverses formations composant le sous-sol via le paramètre vitesse sismique ainsi que l’estimation de leur épaisseur.

Un ébranlement à la surface du sol, choc ou explosion, va générer une déformation qui va se propager de proche en proche en s’éloignant du point d’impact et en s’amortissant.

La prospection sismique a pour base l’étude de ce temps de propagation.

RADAR GÉOLOGIQUE

Le radar géologique est un outil d’auscultation du sous-sol et des structures qui utilise la réfractométrie d’impulsions électromagnétiques de fréquence radar. L’onde radar est émise et réceptionnée par une antenne de mesure déplacée sur le sol ou sur la structure à ausculter. Les réflexions sur les interfaces, les réseaux et les objets présents dans le terrain ausculté forment une image qui est visualisée sur l’écran de contrôle, au fur et à mesure du déplacement de l’antenne. Les utilisations les plus fréquentes du radar concernent la détection d’objets, de structures ou de défauts enfouis dans le sol, recherche de cave, galerie, conduit, vide, carrière souterraine…

RECONNAISSANCE MAGNÉTIQUE

Le champ mesuré résulte de la combinaison du champ magnétique terrestre naturel et de celui d’hétérogénéités locales. Par définition, la différence entre l’intensité mesurée et l’intensité du champ magnétique régional constitue une anomalie d’intensité du champ magnétique. Connaissant l’intensité du champ magnétique régional, il devient possible de décrire et de caractériser l’origine des anomalies magnétiques enregistrées.

RECONNAISSANCE ÉLECTROMAGNÉTIQUE

Il existe deux grandes catégories de méthodes :

  • La méthode T.D.E.M. (Time Domain Electro Magnetic) qui utilise des courants interrompus et qui appartient au domaine temporel (ou transitoire) ;
  • Les méthodes basées sur des champs et des courants permanents dans le domaine fréquentiel, soit avec un émetteur proche (champ proche – Slingram), soit avec un émetteur lointain (V.L.F – Very Long Frequency ou R.M.T. – RadioMagnetoTellurique).

RECONNAISSANCE ACOUSTIQUE

Il s’agit ici de générer un bruit dans une conduite et d’en suivre la propagation à l’aide d’un accéléromètre qui détecte les vibrations à la surface du sol. Cela implique qu’un tronçon de la canalisation soit accessible. Le suivi des points de réception maximale permet de déterminer le tracé de la canalisation. Cette technique permet de localiser généralement les canalisations non métalliques. Elle permet de les détecter jusqu’à 1 m de profondeur. La génération du bruit se fait :

  • Soit directement dans le fluide de la canalisation,
  • Soit sur la canalisation.

S’appuyant sur l’ensemble des moyens du groupe, l’activité « Géophysique» peut s’appuyer sur des moyens propres :

    • Moyens humains
      • 3 ingénieurs et experts en géophysique
      • 30 ingénieurs en géotechnique
      • 10 techniciens géologues
    • Moyens techniques :
      • 45 ateliers de reconnaissances (foreuses, pénétromètres, carotteuses)
      • De nombreux moyens de mesures (pressiomètres, phicomètres, scissomètres, …)
      • 8 laboratoires d’analyse des sols (caractérisation et mécanique des sols)
      • Du matériel d’instrumentation (inclinomètre, tassomètre, station topo, …)
      • Un ensemble de logiciels de calcul et de modélisation géotechnique.

Siège

8-10 Rue des Chênes Rouges

91580 ETRECHY

Pour voir l'ensemble de nos agences ...

Tél : 01 69 58 29 58

group@esiris.fr