Prélèvement amiante – Agglomération de Villefranche

PRÉLÈVEMENT PAR CAROTTAGE AMIANTE

Jusque dans les années 90, l’amiante fut un matériau de construction utilisé massivement en France (ex : 150 000 000 de tonnes en 1975) pour ses propriétés exceptionnelles telles que sa résistance au feu, aux agressions biochimiques ainsi que sa résistance mécanique et ses qualités d’isolation.

De nos jours l’amiante est totalement interdit en France et en Europe car il est classé cancérogène de catégorie 1 par le CIRC (Centre International de Recherche sur le Cancer).

Le rapport remis par le comité de suivi du Sénat fait de l’amiante une priorité politique, l’érigeant en grande cause nationale pour 2016. Le plan national « santé environnement 2014-2018 » reprend cette directive.

Il est donc capital aujourd’hui de diagnostiquer régulièrement le parc infrastructure et immobilier français, notamment avant travaux ou démolition, pour y détecter la présence d’amiante, et le cas échéant, prendre les mesures de sécurité adéquates.

CLIENT : Communauté d’Agglomération Villefranche s/Saône
LIEU DE L’OPÉRATION : Agglomération de Villefranche (15 communes)
DATE ET DURÉE DE L’INTERVENTION : Campagne sur 2016 à 2019

CHIFFRE D’AFFAIRE : > 50 000€
MAÎTRE D’ŒUVRE : AGGLOMERATION DE VILLEFRANCHE EN BEAUJOLAIS

Dans le cadre d’un renouvellement de portions bitumineuses de la Communauté d’Agglomération de Villefranche s/Saône, ESIRIS RHÔNE-ALPES a répondu à un appel d’offre et a été retenu pour des prélèvements par carottage afin d’effectuer des analyses d’amiante.

Notre mission a consisté à réaliser :

  • Le prélèvement sur chaussée sous forme de carottage.
  • La réparation de la carotte en vue de son analyse en laboratoire, par couche de revêtement homogène.
  • L’analyse en laboratoire accréditée COFRAC pour la recherche des fibres d’amiante et de HAP,
  • La rédaction d’un rapport détaillé.
  • Le contrôle du niveau de risque d’exposition à l’amiante, en cours de chantier.
  • La conservation des carottes prélevées