Identification de

pathologies

Pathologies

des bétons

Les différentes pathologies pouvant affecter les bétons sont de deux types principaux :

  • Mécaniques,
  • Physico-chimiques.

Parmi les premières, on rencontre essentiellement des phénomènes de fissuration, liés à des problèmes structurels.

Dans les secondes, on peut citer :

-Les réactions de gonflement internes (RSI et alcali-réaction),

-La dégradation du béton par l’environnement,

-Les phénomènes de corrosion des armatures,

previous arrow
next arrow
Slider

Les principales étapes

du diagnostic

Inspection visuelle

Investigations – Prélèvements – Sondages in-situ

Analyses en laboratoires

Rapport d’étude

Suivi dans le temps / Instrumentation éventuellement

Préconisations des travaux réparatoires

Nature des contrôles

réalisés

Investigations in situ

Armatures

  • Enrobage
  • état de corrosion
  • prélèvements d’aciers

Béton

  • carbonatation
  • résistance
  • prélèvements (carottages, poudre)
[/et_pb_column_inner]

Analyses en laboratoires

[/et_pb_row_inner]

Armatures

  • Identification : visuelle et par essais de traction

Béton

Essais physiques

  • Essais d’écrasement ou de fendage
  • Masse volumique, Porosité,
  • Granulométrie,
  • Essais au gel

Essais chimiques

  • Teneur et dosage en ciment
  • Rapport E/C
  • Teneur en agents agressifs (chlorures, sulfates, …) en fonction de la profondeur
  • Analyse au MEB

Les investigations ont pour objet de vérifier les points suivants :

  • Qualité des bétons mis en œuvre,
  • Carbonatation du béton, pénétration des agents agressifs, et situation des armatures par rapport à ces éléments,
  • Etat de corrosion des armatures dans le béton

Moyens

d’investigations :

Recherche et détection des armatures

[/et_pb_column_inner]

Mesures électrochimiques

[/et_pb_row_inner]

Contrôle sur Bétons :

[/et_pb_column_inner]

Une fois le diagnostic réalisé, et connaissant l’étendue et la gravité des désordres par rapport à la totalité de la structure étudiée, il est possible d’évaluer l’évolution probable des phénomènes et de définir les préconisations pour d’éventuels travaux de réparation.

La mise en place d’une instrumentation peut être également préconisée (sur des fissures notamment) afin de suivre l’évolution des phénomènes dans le temps.

[/et_pb_row_inner]

Méthodologies de

réparation :

 Les travaux de réparation doivent être précédés par une préparation comprenant :

 

  • la purge des bétons dégradés,
  • le traitement des armatures corrodées, leur remplacement éventuel ou l’ajout d’armatures supplémentaires,
  • le nettoyage des surfaces.

 Trois modes de réparation peuvent être envisagés :

 

  • la restauration du béton par ragréage (petites surfaces),
  • la restauration du béton par bétonnage / béton projeté,
  • le renforcement structural par ajout de béton et/ou d’armatures.

Siège

8-10 Rue des Chênes Rouges

91580 ETRECHY

Pour voir l'ensemble de nos agences ...

group@esiris.fr